À propos du C2F

Accélérer la mise en œuvre de solutions innovantes en matière de climat

Dans le marché actuel, les options de financement à long terme qui offrent à la fois une forte tolérance au risque et de faibles coûts sont limitées. Pour faire face à cette situation, l´innovation financière s´avère essentielle.

En collaboration avec la Banque interaméricaine de développement (BID), le gouvernement du Canada a créé le Fonds canadien pour le climat destiné au secteur privé dans les Amériques (C2F). Ce fonds – le premier de ce genre en Amérique latine et dans les Caraïbes – est doté de 250 millions de dollars US et vise à faciliter les investissements privés destinés à la fois à atténuer le changement climatique et adapter la région à ce phénomène. Le Fonds canadien pour le climat cofinance les investissements respectueux de l'environnement qui ont besoin de ressources concessionnelles pour devenir viables. Il offre ainsi des prêts à long terme à faibles taux pour des projets en phase de lancement et à haut risque.

Grâce à ce fonds, le Canada et la BID espèrent mobiliser jusqu'à 5 milliards de dollars US d’investissements du secteur privé et réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) de près de 50 millions de tonnes au cours des 25 années de vie du fonds.

Lea nuestra ficha informativa

 

Le déficit de financement en matière de climat

ans les pays en voie de développement, les investissements nécessaires pour faire face au changement climatique dépassent plusieurs centaines de milliards de dollars par an. Même si les investissements respectueux du climat n'ont cessé de croître, les investisseurs continuent d’être confrontésà des risques et des obstacles de coût spécifiques par rapport aux manières de faire traditionnelles.

Il existe souvent un écart entre le coût et l´évaluation du risque des investisseurs du secteur privé, d’une part, et d’autre part les coûts et bénéfices des projets relatifsà la production d’énergie propre, des projets à faibles émissions de CO2 ou conçus pour être résilients face au changement climatique.

  • Coûts élevés: les investissements respectueux du climat - et tout particulièrement les projets de production d'énergie renouvelable - ont souvent des coûts initiaux élevés ou nécessitent plusieurs années avant de générer un retour sur investissement positif.
  • Risques élevés: il est courant que les entreprises ne puissent pas assumer les risques – risque de marché, risque de l’acheteur, risques propres à la production de chaque type d’énergie,risques réglementaires ou financiers - associés à l'adoption de nouvelles technologies.

C'est dans ce type de situation que le C2F a vocation à intervenir. Ce dernier comble le déficit d'investissement par des financements concessionnelspour surmonter ces obstacles. En prêtant à des taux inférieurs aux taux du marché et en prenant plus de risques, le fonds permet à la BID et aux investisseurs privés de soutenir des projets qui ne seraient pas viables autrement.

Grâce à ce fonds, le Canada et le groupe de la BID visent à encourager le transfert de milliards de dollars jusque-là consacrésà des investissements traditionnels (ne prenant pas en compte l´environnement) vers des projets à basses émissions de carbone et plus respectueux de l´environnement.